Remplacements épuisés : des postes tout de suite !

D’année en année, les gouvernements successifs réduisent les moyens alloués à l’Éducation nationale. et avec eux, celui des postes de remplaçant-e-s. Les suppressions de postes ont provoqué dès septembre l’épuisement des capacités de remplacement aussi bien dans le 1er que dans le 2d degré, privant ainsi des milliers d’élèves de cours et les personnels de formations comme le CAPPEI.

Dans le premier degré, cette situation oblige en cas d’absence d’un-e enseignant-e à répartir ses élèves dans les autres classes déjà surchargées , ce qui dans le contexte sanitaire actuel met en danger la santé des personnels, des élèves et de leurs familles.

Les collègues remplaçant-e-s sont amené-e-s à circuler sur plusieurs écoles ou établissements scolaires, parfois dans la même journée, s’exposant ainsi à un risque élevé de contamination et de propagation du virus.

Le manque des moyens mis en œuvre met en danger la santé des personnels et des usager·e·s de l’école .

Les dédoublements deviennent une mesure urgente afin d’éviter les fermetures des écoles et des établissements et afin de favoriser la mise en place des gestes barrières. Réduisons les effectifs pour que ces lieux ne deviennent pas des foyers potentiels de contamination.

SUD éducation revendique toujours un plan d’urgence prévoyant le recrutement immédiat des personnels nécessaires en créant des postes notamment de remplaçant-e-s et construire des locaux pour baisser les effectifs.

Dans l’attente de création de postes pour faire face à cette crise sanitaire, il est impératif de recruter sur les listes complémentaires et les admissibles aux concours internes. SUD éducation revendique la titularisation des contractuel-le-s.

Remplaçant 1er degré – Mise au point 2019-2020

Une nouvelle circulaire départementale vient d’être envoyée aux écoles pour le Pilotage du remplacement.
L’inspecteur d’Académie y redéfinit les différents postes, droits et obligations des Brigades de remplacement dans le département.

Points importants :

  • Les frais de déplacement (ISSR) sont toujours calculés par rapport au trajet le plus court entre votre école de rattachement et l’école de remplacement (peu importe l’adresse de votre domicile).
  • Une Brigade rattachée à une école de 4 jours peut être amenée à faire des remplacements dans les écoles à 4 jours et demi. Mais elle doit être avertie au minimum la veille dans le cadre d’un remplacement le mercredi matin.
  • Il est vivement conseillé de remplir un tableau personnel de suivi des remplacements (ville, école, niveau remplacé). Cela vous permettra de vérifier qu’aucune erreur n’a été faite lorsque vous recevez votre récapitulatif de remplacements mensuel (cela peut arriver plusieurs fois dans l’année). Si vous constatez une erreur, il faut écrire sur I-prof, et non à la secrétaire de circonscription.
  • Nouveau sur le poste ? Attention : les frais de déplacement (ISSR) sont remboursés… avec 2 mois de décalage.
  • Pour les remplacements cours, les primes REP et REP+ sont attribuées à la journée travaillée. La Brigade bénéficie d’une prime le week-end si elle a effectué le remplacement une semaine entière. Il n’y a pas de prime REP dans le cas d’un remplacement à la demi-journée.

 

Indemnité de sujétions spéciales de remplacement (ISSR) pour l’année 2019-2020 :

Tranche kilométriqueMontant
Moins de 10 km15,38 €
De 10 à 19 km20,02 €
De 20 à 29 km24,66 €
De 30 à 39 km28,97 €
De 40 à 49 km34,40 €
De 50 à 59 km39,88 €
De 60 à 80 km45,66 €
De 81 à 100 km52,47 €
De 101 à 120 km59,29 €
De 121 à 140 km66,10 €
De 141 à 160 km72,92 €
De 161 à 180 km79,73 €

Pour toutes autres questions concernant le poste de Brigade, n’hésitez pas à nous contacter.